Belle de Nuit

Livre Belle de Nuit – Roman

© EAP
ISBN : 978-2839922036
Roman – 356 pages

Belle de Nuit
Otage des croyances et des connivences, prisonnière d’une vie mortifère, Mia va combattre de toutes ses forces pour trouver la liberté et recevoir ce cadeau si précieux, l’Amour.
Pour être heureuse et vivre à l’infini.
 
« La belle de nuit ne fleurit que du soir à l’aurore, parce qu’elle est timide, parce qu’elle est fragile aussi et éphémère, mais forte et courageuse et volontaire, puisqu’elle seule amène à la nuit mille éclats de lumière. »
 
De ces éclats de couleurs qui atténuent nos déserts et douleurs, en faisant de nos vies une éternelle poésie.
 
Livre Le Portail de l'Ange

Livre Le Portail de l’Ange – Roman

© Editions Slatkine
ISBN : 978-2-8321-0593-1
Roman – 394 pages

Le Portail de l’Ange
L’histoire incroyable d’une femme qui va combattre avec des armes extrêmes et insolites tout et tout le monde, même elle-même, pour la Vie, la vraie.
 
« On n’enchaîne pas un paradisier. Le capturer, c’est le tuer. L’oiseau aux mille couleurs est fait pour voler, très haut, très loin… bien plus loin que nous ne sommes capables de l’imaginer.

Devant l’immense, tout est permis pour rester en vie. »

Livre L'Être de Sable

Livre L’Être de Sable – Témoignage

© Editions Slatkine
ISBN : 978-2-8321-0594-8
Récit – 242 pages

L’Être de Sable
Je ne pouvais pas changer l’histoire, mais j’avais le pouvoir de la raconter autrement. Dans ce récit, c’est un enseignement que j’ai voulu partager.

 
 

« La vie est un hymne d’espoir et d’amour, un parcours de tous les jours. »

Livre Les Nouvellaires

Livre Les Nouvellaires – Nouvelles

© Editions Equivox
ISBN : 2-9700324-1-4
Nouvelles – 182 pages

Les Nouvellaires
Les Nouvellaires est un recueil de cinq nouvelles, toutes filles d’un même désir, celui de dire voyez, écoutez et vivez.

 
 

« Un rêve, c’est déjà la réalité. »

Livre Et moi alors!

Livre Et moi alors! – Roman

© Editions Equivox
ISBN : 2-9700324-0-6
Roman – 246 pages

Et moi alors!
C’est l’histoire de l’aventure d’Alex et du chemin qui va le mener vers l’inconnu qui vous est contée dans ce livre, parce que la vie, avec ses rêves et les sentiers qui y conduisent, n’attend que nous.

 
 

« Sa colère augmentait mais la solution était encore invisible. Pourtant, il devait y en avoir une et il se jura qu’il la trouverait. »

Comments: 7

  1. ODOT Sylvie says:

    voici quelques mots et non des phrases pour vous donner mon impression: sobriété, classe, élégance, simplicité, sans superflu et radieux, à votre image je pense!

  2. Francesco says:

    Félicitations pour votre nouveau site!
    J’aime beaucoup les couleurs, les photos, les articles, la simplicité de navigation… enfin, tout !
    Bravo à vous!!!
    P.S.: Vos photos sont très belles et poétiquement intégrées dans les pages, tous mes compliments! Francesco

    • Merci pour ce beau message Francesco!
      Les couleurs choisies sont un clin d’œil à mon premier métier, la couture et la mode.

  3. DANIEL BERNARD says:

    Chère Sonia,
    La plume en haut à droite est issue du génie italien de Montegrappa, créée en 1912.
    Alors c’est donc un point commun entre nous! Moi, j’écris depuis ma première plume; aujourd’hui, ma Dueto m’accompagne depuis fin 2007: c’est un cadeau de ma chère et tendre. Ma plume italienne a rejoint une petite collection commencée en 1988. Les plumes Parker en or, les deux Ferrari, grise et jaune, ma première Meisterstück,(sur une série de 5 dont la petite Mozart) , en remplacement de ma Sheaffer mal réparée. Cela mérite cette anecdote. Revenant pour la troisième fois coup sur coup rechercher ma Sheaffer dont le bec était défectueux, puis abîmée en usine, la vendeuse de chez Brachard (Genève) me donne un conseil. « Je vais appeler Monsieur Brachard, Jean-Marc Brachard, le patron! » J’accepte mollement. « Pourquoi pas? Du moment que ma plume marche, moi, tout me va! » Arrive alors l’héritier du patronyme célèbre de Genève. « Quel métier exercez-vous? » fait-il nonchalamment. « Cinéaste et écrivain. » « Ah, mais dans ce cas, il vous faut quelque chose de résistant, transportable partout, qui ne coule pas, bref, j’ai ce qu’il vous faut. Madame Grosdaillon, montrez donc une Meisterstück à Monsieur Bernard. » Depuis ce jour là, ce sont pas moins de 8 stylos plume que j’ai acheté ou fait acheter.: Mont-Blanc, Visconti, Delta, Montegrappa… Il y a aussi une Dupont, un cadeau de mon club Lions, les deux Waterman mini de ma grand-mère maternelle (sans réservoir car datant des années 20), une Parker donnée par une amie, datant des années 50…
    La Montegrappa Dueto, cousine de la vôtre, a écrit 3 pièces de théâtre, elle me suit partout.
    Voilà, une prochaine fois, vous en saurez plus.
    Amitiés et bravo pour ce site!
    Daniel

    • Cher Daniel,
      Quel plaisir de partager cette même passion pour les belles plumes ! Ma Montegrappa rouge et or immortalisée dans ma bannière m’a été offerte à la première parution de L’Être de Sable, par une personne très chère aussi. C’est un objet précieux et symbolique auquel je tiens beaucoup. Merci pour vos bons mots, S.F.

  4. Cet été, j’ai eu l’immense plaisir de lire L’être de sable . Ce récit de vie m’a accompagné dans mes bagages, direction la côté Atlantique pour 15 jours de vacances au soleil. Il m’a suivi sur le sable chaud et a donc eu le privilège de respirer l’air marin et de profiter du soleil, aux grandes joies de celle qui lui a dévoré avec émotion ses 242 pages. Aujourd’hui, cette joie est doublée par un joli cadeau, celui de voir paraître ici ma chronique ! Une jolie attention de votre part Sonia. La vie est faite de rencontres et même si je me répète, je remercie le destin de m’avoir donné la chance de posséder ce petit bijou qu’est votre récit qui repose désormais dans ma petite bibliothèque, mon petit sanctuaire. Je vous souhaite encore de belles réussites littéraires. Continuez, votre talent est inouï. Merci à vous Sonia. Cécile de Ma passion Littéraire

    • Donner un accès direct aux chroniques de lecteurs et critiques littéraires a été mon choix naturel. C’est une joie pour moi d’en présentez ici et la vôtre y a toute sa place. Quand la sensibilité que l’on place parmi les lignes est ressentie par le lecteur, c’est là une merveilleuse récompense. Je suis touchée par ce voyages au grand air de L’Être de Sable, et par vos bons mots. Merci Cécile et une très belle continuation à vous aussi, S.F.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *