Mes très chers lecteurs,

Mon merci immense et si ému pour les superbes émotions du Salon du Livre de Genève, et aussi pour celles nées de la lecture de vos incroyables chroniques ou de vos messages toujours nombreux, toujours touchants. Vous êtes un cadeau !

Aussi, pour que je puisse à mon tour vous en offrir un, je suis en train de vous écrire une histoire des plus particulières, qui me touche au plus haut point, qui me bouleverse mais m’érige, en gardant toujours près de moi tous vos bons mots, vos belles pensées.

Elle portera toute la douceur de « L’Être de Sable » et la force du « Portail de l’Ange »… avec aussi sa flamme particulière, qui comme une lumière en illumine déjà les pages…

L’écriture de ce roman est à ce jour ma plus belle aventure littéraire et c’est avec bien de l’émotion que je vous dis « à bientôt ». S. F.